Agriculture vivrière dans le village de Tobor

L'année 2013 a vu naître le commencement de la concrétisation de notre programme d'implantation d'éco-villages en Afrique de l'Ouest. Grâce à notre partenariat avec l'association SOS Environnement, plusieurs hectares ont été plantés à Tobor (Sénégal ) selon les règles de l'agro-écologie.

2014 sera pour nous, plus que jamais, l'année de l'action.

La Fondation continuera de travailler et d'agir, comme elle le fait depuis dix-huit ans, pour le bien-être des populations et pour la préservation et la valorisation de la biodiversité des régions d'Afrique. Nous sommes sur le bon chemin. Mais nous avons encore de nombreux combats à mener. Il reste beaucoup à faire.

Nourrir, éduquer, soigner,

la Fondation poursuivra cette année le triple objectif qu'elle s'est fixée depuis son origine. Les éco-villages comprennent des systèmes éducatif et de santé ainsi qu'un projet culturel qu'il nous faudra mettre en œuvre. Ces futures réalisations créent beaucoup d'espoir et rassemblent des femmes et des hommes de tous horizons et des quatre coins du monde, motivés par des actions tangibles au bénéfice des habitants des régions isolées.

La clé de la réussite, j'en suis convaincu, c'est la solidarité, c'est l'entraide, c'est la fraternité.

Il est urgent de changer le monde, mais il faut commencer par soi-même, en évitant le repli sur soi et en se tournant vers les autres dans un esprit d'ouverture. C'est un dessein ambitieux capable de réunir et de susciter l'espérance. En cette nouvelle année, je forme des vœux pour la paix, pour la tolérance et la générosité.

La Fondation reste mobilisée contre la faim

et pour l'amélioration concrète des conditions matérielles d'existence des populations. J'espère que de nombreux partenaires s'engageront à nos côtés pour nous soutenir dans ce combat, et que le village de Tobor deviendra un modèle de développement économique, social et culturel dans le respect de l'environnement.

Il nous est aujourd'hui possible (…) de créer une société nouvelle, où chacun aura les moyens de réaliser ses aspirations et de vivre au niveau de ses potentialités, où il y aura des citoyens capables d'être à la hauteur d'idéaux et de valeurs partagés, et une collectivité qui traitera notre planète avec le respect qu'à long terme elle va certainement exiger. Toutes ces occasions sont là. Le danger réel, aujourd'hui, est de ne pas les saisir.

Joseph E. Stiglitz (prix Nobel d'économie en 2001)

Soyons unis et solidaires. Saisissons dès aujourd'hui ces opportunités d'initier une ère nouvelle. Puisse 2014 marquer le début d'une prise de conscience sur tous les continents, de la nécessité d'un changement radical.

Chérif Yancouba AÏDARA